Accès réservé

mardi 15 Décembre 2009

Quel business model bancaire après la crise ?

J'ai récemment participé à deux conférences organisées par Cass Business School et ESSEC Business School sur le thème de la crise financière: which business model for banks post-crisis ? Ces événements se sont tenus dans les locaux de Credit Suisse à Paris à dans les locaux (très business) de la Cass Business School.


J'ai pu écouter des anlayses originales de la crise par Stefan Szymanski, Professor or Economics à la Cass Business School, qui faisait le parallèle entre le monde de la finance et le monde du football et par Paul Palmer, Professor of Voluntary Sector Management à la Cass Business School qui montrait ce que la gouvernance et l'éthique dans les organismes de charité pouvaient apporter au monde des affaires.


De mon côté, j'ai présenté une analyse du changement de business model des banques qui peut constituer une des explications de la crise financière.


Vous pouvez trouver le support de ma présentation dans le focus sur la crise financière sur ce site. Le focus reprend d'autres travaux pertinents sur le sujet, des références, des sites utiles et mêmes des vidéos très pédagogiques pour comprendre les mécanismes de la crise.


vendredi 11 Décembre 2009

De la difficulté d'estimer le risque

Joseph Stiglitz (prix Nobel d'économie) et Peter Orszag (actuellement directeur du budget de la Maison Blanche) ont écrit en 2002 un article désormais célèbre "Implications of the new Fannie Mae and Freddie Mac risk-based capital standard".


La conclusion de l'analyse était que le risque de faillite était pratiquement nul : "on the basis of historical experience, the risk to the government from a potential default on GSE debt is effectively zero". L'analyse historique était aussi confortée par une analyse scénarios. Pour l'histoire, la facture de la quasi-faillite des deux institutions en septembre 2008 a coûté plus de 110 milliards de dollars au gouvernement américain et donc aux contribuables américains...


Deux conclusions peuvent être tirées de cette histoire : 1) Le risque est un concept difficile à cerner. Il est en particulier difficile d'identifier les risques d'une situation (dans le cas présent, le risque systémique avait été sous-estimé voir ignoré); 2) Il y a de l'espoir pour vous et moi, un jour, d'obtenir le Prix Nobel d'économie...


> Cours Management bancaire



Copyright © François Longin     Mentions légales     A propos du site     Plan du site     Ajouter aux favoris     Votre avis m'intéresse     Contactez-moi